Colloque AVNIR

Description du projet

Catégorie
événements

« Pandémie : quelles leçons tirer pour la vaccination des adultes à risque accru d’infection ? »

 

L’Événement co-réalisé par le collectif inter associatif AVNIR et nile a mis en évidence l’importance de renforcer la connaissance des pratiques vaccinales face à la vulnérabilité de nombreux patients

Plus d’une quinzaine d’intervenants, notamment des professionnels de santé, spécialistes de la vaccination, institutionnels, et membres d’associations de patients, se sont réunis ce jeudi, 13 janvier 2022, afin d’apporter une contribution à la réflexion sur la vaccination des adultes à risque accru d’infection. La pandémie de Covid-19 a permis de sensibiliser la population française à la vaccination à travers une sémantique désormais dans l’esprit de tous : « personnes à risque », « formes sévères », « gestes barrières », « comorbidités » etc. Cependant, un travail de sensibilisation continue et pérenne reste à mener.

Selon l’étude menée en 2020 par le collectif inter associatif Associations VacciNation Immunodéprimés Réalités (AVNIR), en partenariat avec Pfizer et Ipsos, seulement 40% des adultes à risque sont vaccinés contre la grippe et le pneumocoque, une couverture vaccinale trop faible au vu du nombre toujours plus croissant de personnes immunodéprimées chaque année en France.

Les freins à la vaccination sont multiples, d’abord la crainte des effets indésirables mais aussi des raisons qui font apparaître de réelles lacunes en termes d’information : les doutes quant à l’efficacité des vaccins, le fait de ne pas se les voir proposer, le sentiment de ne pas être à risque ou encore de ne pas en avoir besoin. Les professionnels de santé ont un rôle primordial de pédagogie à jouer auprès de leurs patients pour les sensibiliser au mieux à l’importance de la vaccination.

Vous pouvez écouter ou réécouter les débats menés sur ce sujet via les podcasts disponibles ci-dessous pour chaque table ronde.

Animation du colloque : Olivier Mariotte, président de nile

 

Ouverture du colloque

Professeur Bernard Charpentier, professeur de néphrologie à la Faculté de médecine de l’Université Paris-Sud et président de l’Académie Nationale de Médecine
Dominique Godard, représentante du collectif inter associatif AVNIR et présidente de l’Association des Sclérodermiques de France (ASF)
Professeur Pierre Tattevin, professeur en maladies infectieuses au centre hospitalier universitaire de Rennes et président de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF)

 

Table ronde 1 : vaccination de personnes à risque accru d’infection : où en est-on ?
En quoi la vaccination des profils à risque accru d’infection est-elle primordiale ? Quel état des lieux ?

Intervenants :

Docteur Paul Loubet, infectiologue au CHU de Nîmes
Professeur Odile Launay, infectiologue et membre du comité scientifique vaccin Covid-19 à l’Hôpital Cochin
Mélanie Gallant-Dewavrin, présidente de l’association Hyper Tension Artérielle Pulmonaire France (HTaPFrance)

 

Table ronde 2 : Vaccination & parcours de soins des patients : quelles avancées ? Comment aller plus loin ?
Comment la vaccination s’organise dans les territoires ? Quels sont les projets encourageants en termes de vaccination ? Comment peut-on l’inscrire dans une logique du « aller vers » ? Comment améliorer la coordination des soins entre les acteurs de la chaîne de soins ? Comment garantir la traçabilité de la vaccination et par le biais de quels outils ?

Intervenants :

Ghislaine Schmidt, patiente experte, trésorière de l’Association France Spondyloarthrites (AFS)
Professeur Eric Hachulla, médecin spécialiste de médecine interne et immunologie clinique, CHU de Lille et coordonnateur de la filière de santé maladies rares FAI²R
Marie-Josée Augé-Caumon, pharmacienne et conseillère à l’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine (USPO)
Clotilde Genon, coordinatrice et responsable du pôle de mobilisation associative, Association Renaloo
Professeur Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale du gouvernement contre la pandémie de Covid-19

 

Table ronde 3 : Sensibiliser les malades et les aidants au risque, informer : s’inspirer de ce qui a été fait pendant la crise
Par quels moyens améliorer le parcours vaccinal ? Peut-on s’inspirer des modèles numériques déjà existants pour une simplification du parcours vaccinal ou de soins ? Comment sensibiliser les institutionnels à la vaccination ?

Intervenants :

Gérard Thibaud, patient expert et vice-président de l’Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde (ANDAR)
Laura Létourneau, déléguée ministérielle au numérique en santé
Professeur Milou-Daniel Drici, directeur du centre régional de pharmacovigilance de Nice
Véronique Guillotin, sénatrice de Meurthe-et-Moselle, conseillère régionale Grand Est et présidente de la commission de santé de la région Grand Est
Arnault Billy, senior vice president, strategic developement, Maiia

 

Clôture du colloque : points saillants et propositions à porter

Yves Buisson, président de la commission maladies infectieuses et tropicales, à l’Académie Nationale de Médecine

 

 

A propos d’AVNIR

Créé en 2013, avec l’aide de Pfizer, le collectif inter associatif AVNIR (Associations VacciNation Immunodéprimés Réalités), association d’utilité publique, résulte du rassemblement de 11 associations de patients ; AVNIR représente les personnes immunodéprimées et les personnes à risque accru d’infection en raison de leur maladie ou de leur traitement. L’objectif de ce groupe est de réfléchir à la problématique spécifique de la vaccination de ces adultes à risque accru d’infection et d’élaborer des actions afin de répondre à leurs besoins et attentes. AVNIR milite au quotidien contre le manque d’information et de connaissances sur la vaccination.