Café nile - Agnès Buzyn

Café nile – Agnès Buzyn

mars 8, 2017
|
0 Commentaires
|

« La Haute Autorité de Santé (HAS) est-elle utile ? »
Mercredi 8 mars 2017 au Sir Winston

Agnès Buzyn, Président de la Haute Autorité de Santé (HAS), nous a fait l’honneur et le plaisir d’intervenir à ce café nile sur le thème « La Haute Autorité de Santé (HAS) est-elle utile ? ».
Invitation

Vieillissement de la population, pathologies plus complexes et multiples, tensions de la démographie médicale, accélération des innovations ou encore désir accru de transparence de la société : autant de défis auxquels notre système de santé est confronté. Il s’agit d’accompagner ces évolutions mais surtout de préserver le caractère exceptionnel et unique de notre système, qui a permis à tous d’accéder à des soins de qualité, quel que soit le prix.

La Haute Autorité de Santé joue un rôle central dans la régulation du système et la préservation de la solidarité par ses missions (évaluations des produits de santé, élaboration de recommandations de bonnes pratiques professionnelles et certification des établissements). Son objectif est unique : contribuer à améliorer la qualité des soins des patients sur le territoire. Son utilité semble alors évidente par la réponse à ce besoin essentiel de la société.

Mais dans le contexte actuel et parmi les nombreux acteurs du paysage sanitaire, de quelle manière agit cette autorité à caractère scientifique pour remplir cet objectif ? La lisibilité de son action et son positionnement face aux évolutions sont essentiels pour contribuer à préserver notre système et à apporter un bénéfice à toutes les populations, même les plus vulnérables.

Agnès Buzyn, Présidente de la Haute Autorité de Santé, nous fera l’honneur et le plaisir de se joindre à nous lors du café nile du 8 mars 2017 à 8h30 au Sir Winston (situé au 5 rue de Presbourg à Paris), autour de la question :

« La Haute Autorité de Santé (HAS) est-elle utile ? »

Podcast et vidéos

Vous pouvez retrouver l’intégralité du podcast, la rediffusion du café nile ainsi que les questions posées à Agnès Buzyn ci-dessous :